LCL Logo

LITHOS

Confédération de Loges

Qu'est-ce que la franc-maçonnerie?

La franc-maçonnerie est une association, un ensemble d’organisations (appelées obédiences) qui regroupent des loges au sein desquelles se retrouvent des membres individuels. Ils partagent tous un idéal commun: la fraternité entre tous les hommes et les femmes.

La franc-maçonnerie rassemble des personnes qui partagent et défendent certaines valeurs.

Les francs-maçons œuvrent à un monde meilleur et souhaitent également s’améliorer eux-mêmes.  Ils accordent une très grande importance à la fraternité, ciment qui unit, non seulement les francs-maçons mais aussi tous les hommes et les femmes.  Ils souscrivent aux Droits de l’Homme, rejettent toute forme de fanatisme et fondamentalisme et considèrent comme essentielles la liberté de conscience, la liberté de pensée et d’expression.

 Dans les loges non-dogmatiques (représentant 95% de la franc-maçonnerie belge dont Lithos CL),
les membres rejettent tout dogme, argument d’autorité et préjugés.

 ls recherchent la vérité en se basant sur le principe du libre-examen.

Quel rôle la franc-maçonnerie souhaite-t-elle jouer dans la société?

Dans la Déclaration de Principes et la Constitution rédigées par les fondateurs de Lithos CL s’inscrit le souhait de tendre vers une maçonnerie plus orientée vers la société.  Les loges de Lithos adhèrent à cet objectif et définissent en leur sein la manière dont elles orienteront leurs réflexions sur les problématiques sociétales, sans pour autant négliger les traditions de la franc-maçonnerie.

Lithos CL tend vers une maçonnerie démocratique, transparente et humaniste, où les points de vue sont constamment remis en questions.  C’est pourquoi les loges de Lithos CL invitent tous les francs-maçons, de quelle qu’obédience que ce soit, à participer à cette réflexion.

Les francs-maçons peuvent prendre position en leur nom dans les médias.

Par notre comportement de maçon dans la vie quotidienne nous voulons être un modèle de respect pour nos semblables, d’intégrité ainsi que faire preuve de réflexion critique concernant toutes les problématiques de la société.

Qu'entendons-nous par 'initiation'?

L’initiation maçonnique représente pour chaque néophyte un moment privilégié.  Au cours d’une cérémonie solennelle, le candidat à l’initiation prend un engagement et sera accueilli dans une chaîne fraternelle qui le liera à tous les maçons de l’univers partageant les mêmes valeurs.   Lors d’une initiation, le candidat est soumis à des épreuves destinées à tester son courage et sa volonté à rejoindre la Franc-Maçonnerie.

Une initiation ne peut être expliquée car elle se vit par le néophyte.

C’est le début d’une nouvelle vie enrichissante.

Qu'est-ce que la méthode maçonnique ?

Il n’est pas facile de répondre à cette question.

La méthode repose d’une part – et ceci depuis la fondation de la franc-maçonnerie  – sur l’utilisation de symboles (empruntés pour la plupart à l’architecture) et sur des rituels régulant le déroulement des rencontres maçonniques (appelées « tenues »).

D’autre part, elle repose sur la confiance mutuelle et fraternelle, basée sur la certitude que ce qui se dit à l’intérieur du temple (endroit où les maçons se réunissent) ne sera jamais divulgué dans d’autres lieux et sera traité avec la plus grande discrétion.

L’utilisation des symboles peut être très différente d’une loge à l’autre (et d’une obédience à l’autre).  Quelques symboles de base sont empruntés à la construction (maçon, franc-maçon, équerre et compas, etc.) et au parcours de la lumière (soleil, lune, orient, …)

Chaque maçon est libre d’interpréter ces symboles comme il l’entend, bien que ces symboles reposent sur une définition universelle permettant de créer un lien entre tous les maçons.

Peut-on comparer la franc-maçonnerie à une secte?

Secte et franc-maçonnerie sont à l’opposé l’une de l’autre :

  • Il est facile d’entrer dans une secte et difficile d’en sortir, alors que l’acceptation en franc-maçonnerie ne peut avoir lieu qu’après avoir suivi un long processus approfondi, mais qu’il est laissé par contre au maçon la liberté totale de quitter à tout moment.
  • Dans une secte, la personne perd son autonomie, alors qu’en franc-maçonnerie elle travaille à trouver sa propre autonomie.
  • Dans une secte nous rencontrons parfois des mineurs, alors que la franc-maçonnerie n’est accessible qu’aux adultes.
  • Le maçon reste avant tout un homme libre, avec sa liberté de conscience, de penser et d’opinion.  Il rejette toute forme de fanatisme et fondamentalisme ainsi que tout dogme, argument d’autorité et préjugé.
  • Le maçon recherche la vérité en utilisant une méthode scientifique, le libre-examen, ce qui n’est absolument pas le cas dans une secte.
Que signifie la 'fraternité'?

La fraternité, non seulement entre francs-maçons mais aussi entre tous les hommes et toutes les femmes, est l’idéal poursuivi par la franc-maçonnerie.

Le lien fraternel qui unit les francs-maçons peut être comparé au lien qui unit les frères et sœurs d’une même famille.  Ce lien se construit à partir de la naissance.

En franc-maçonnerie ce lien est créé par l’initiation.  Nous le nommons ‘fraternité’ et c’est pourquoi les francs-maçons s’appellent entre eux ‘frère’ et ‘sœur’.

La fraternité est une valeur et un engagement à rencontrer chaque franc-maçon en toute égalité, de telle sorte que s’ils ne se sont jamais rencontrés, une confiance mutuelle s’établit entre eux dès le premier contact.

La fraternité maçonnique permet en effet les échanges d’opinions en toute confiance. C’est ainsi qu’elle réunit tous les maçons et facilite les contacts réciproques lors des rencontres.

La franc-maçonnerie est-elle une société secrète?

La franc-maçonnerie n’est pas une société secrète mais elle est bien discrète.  Plusieurs raisons expliquent cette discrétion.

Les antécédents datent du début du 18ème siècle. En Angleterre, les conflits religieux constituaient un risque pour les fondateurs des premières loges anglaises qui réunissaient précisément des frères d’opinions philosophiques différentes et qui, dans le régime non démocratique de l’époque, s’opposaient ardemment dans le monde profane.

Le caractère traditionnel de la franc-maçonnerie, l’organisation conservatrice, les textes et les règlements ont contribué aux peu de changements.

Toutefois, cette discrétion est plus relative dans la franc-maçonnerie anglo-saxonne actuelle où il est courant de retrouver sur les frontons de nombreux temples « Masonic Lodges », très souvent décorés également de divers symboles.

Durant la deuxième guerre mondiale, les nazis interdisaient la franc-maçonnerie (comme dans plusieurs régimes dictatoriaux actuels).  Dans le journal « La Libre Belgique », les noms de dizaines de maçons furent publiés et de nombreux maçons furent envoyés par la gestapo vers des camps de concentration, avec souvent comme issue la mort.  La discrétion était donc d’une importance vitale.  C’est pourquoi, aujourd’hui, beaucoup de maçons tiennent encore à une absolue discrétion.

Ceux qui vivent dans une grande ville risquent peut-être moins de problèmes.  Dans les campagnes ou dans les petites communes où la tradition veut que le dimanche il est obligatoire de se rendre à la messe, ainsi que dans de nombreux pays catholiques de l’Union Européenne, être franc-maçon est moins évident.  Exclusion sociale, perte d’emploi, ennuis causés aux enfants, ne sont que quelques exemples des difficultés auxquelles peuvent être confrontés les francs-maçons non croyants et leur famille.

Enfin, la confiance réciproque et la sincérité entre francs-maçons sont seulement possibles à condition d’un engagement à la discrétion concernant tous les échanges entre frères et sœurs. Nous savons que cette discrétion ne sera jamais trahie et que nous pouvons en toute ouverture partager avec nos frères et nos sœurs nos problèmes, nos doutes, nos opinions.

La maçonnerie est-elle une société élitaire?

La maçonnerie n’a pas pour objectif d’être élitaire, mais bien d’être une représentation de la société. Un intérêt certain pour le social, le désir d’approfondir ses connaissances et sa réflexion sont cependant nécessaires pour participer de manière active aux réunions (c’est ce que nous appelons ‘le travail maçonnique’). Cette exigence limite de manière naturelle le nombre de personnes pouvant être intéressées par la franc-maçonnerie.

Une cotisation annuelle d’un montant supérieur à d’autres associations est demandée à chaque membre.

Quelles sont les spécificités de Lithos Confédération de Loges?

Lithos CL est une confédération de loges maçonniques autonomes. Les loges fondatrices ont créé fin 2006 une nouvelle obédience sous la forme d’une confédération qui assure l’organisation et l’administration communes.

Les modalités de fonctionnement sont inscrites dans la Constitution et le Règlement Général, tels qu’approuvés par l’Assemblée Générale.  Cette Assemblée Générale est constituée de représentants de chacune des loges de Lithos qui détiennent ensemble le pouvoir législatif.

L’administration (la Commission Administrative) est constituée de membres élus par l’Assemblée Générale. Ceux-ci ne peuvent exercer la même fonction que pour trois années consécutives. Ils détiennent ensemble le pouvoir exécutif et rendent compte à l’Assemblée Générale dans laquelle ils n’ont pas le droit de vote.

Quelles sont les valeurs défendues par Lithos CL ?

Les principes de ‘liberté égalité fraternité’ sont, pour les francs-maçons de Lithos, d’une importance fondamentale. Promouvoir l’application de ces principes dans la société, c’est pour nous rendre la société plus équitable pour tous les hommes, ici et ailleurs, aujourd’hui et dans l’avenir. C’est ce que nous appelons ‘travailler au progrès de l’humanité’.

Nous soutenons les valeurs reprises dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, notamment la liberté absolue de conscience, de pensée et d’expression, la non discrimination, le respect des convictions philosophiques de chacun.

Qu’est-ce qui différencie Lithos des autres obédiences ?

Lithos est une confédération de loges, c.-à-d. que les loges de Lithos disposent d’une très grande autonomie, limitée uniquement par la Déclaration de Principes, la Constitution et le Règlement Général qu’elles ont elles-mêmes rédigés. Des loges mixtes comme des loges uniquement masculines ou féminines peuvent faire partie de Lithos (à condition d’accorder un droit de visite aux hommes comme aux femmes).

Lithos est également organisée de manière résolument démocratique et transparente, tant au niveau de la confédération qu’au niveau des loges.

Quelles qualités attendons-nous d'un candidat franc-maçon?

Il est primordial que le candidat entreprenne cette démarche de sa libre volonté.

Qui peut devenir franc-maçon ?

Toute personne

  • majeure,
  • libre et intègre,
  • qui défend la liberté de penser et d’expression,
  • qui exerce le libre-examen et rejette tout dogme, argument d’autorité ou préjugé,
  • qui rejette toute forme de fanatisme et de fondamentalisme,
  • qui est prête à se remettre en question et accepte de se perfectionner,
  • qui respecte toute conception philosophique pour autant que celle-ci ne soit pas contraire à la Déclaration des Droits de l’Homme.

Ni la profession, ni le niveau d’études accomplies ne sont des critères pris en compte pour l’admission d’un candidat.  Il est important que le candidat comprenne et partage les idéaux de la franc-maçonnerie.

Il importe que celui-ci puisse s’engager moralement à participer assidûment aux activités de sa future loge.

Il importe aussi que le compagnon ou la compagne du candidat soit mis(e) au courant de sa candidature.

Le candidat doit s’engager à respecter la discrétion et à ne dévoiler aucun nom de francs-maçons.

Comment devenir franc-maçon?

Peut-être désirez-vous devenir franc-maçon.

Il faut que deux francs-maçons soient prêts à vous parrainer.

Plusieurs scénarios sont envisageables:

1. Le candidat ne connaît aucun maçon personnellement: il prend contact par e-mail avec Lithos Confédération de Loges (Contactez-nous) ou par courrier ou e-mail avec l’obédience de son choix. Il y expose ses motivations et/ou demande des informations complémentaires.

Un contact sera ensuite établi avec lui, suivi peut-être de quelques entretiens avec des francs-maçons.  Si, au terme de ces entretiens, ceux-ci considèrent que le candidat possède les qualités requises pour devenir franc-maçon, ils rechercheront l’obédience et la loge qui correspondront le mieux aux attentes du candidat et lui trouveront deux parrains.

2. Le candidat connaît personnellement un franc-maçon et il s’adresse directement à lui. Celui-ci acceptera peut-être de le parrainer avec un autre maçon et introduira le dossier de candidature.

3. Un franc-maçon se dévoile à un candidat potentiel dont il apprécie les qualités morales. Si ce dernier marque son intérêt pour l’idéal poursuivi par la franc-maçonnerie et souhaite être candidat à l’initiation, le franc-maçon recherchera un second parrain et introduira le dossier de candidature.

Quel que soit le scénario, après l’introduction du dossier de candidature, celui-ci sera instruit conformément au Règlement Général de Lithos Confédération de Loges et au règlement intérieur spécifique à la loge dans lequel la candidature aura été déposée.

Quelle est la situation de la franc-maçonnerie en Belgique?

La franc-maçonnerie s’implante sur le territoire de la Belgique dès 1721. Son évolution suit celle du pays. Dès le départ, elle montre une grande diversité par ses racines multiples.

La franc-maçonnerie a toujours été traversée par de multiples courants, les ‘anciens’ et les ‘modernes’, la tradition et le modernisme, l’action sociale et la retenue,  le spiritualisme, la croyance religieuse ou simplement le déisme, l’agnosticisme, l’athéisme, l’ésotérisme, le pragmatisme, le matérialisme. Aujourd’hui, l’ensemble de ces courants s’exprime à travers la diversité des obédiences et des loges présentes en Belgique.

La situation de la franc-maçonnerie en Belgique n’est pas différente de celle rencontrée dans de plus en plus de pays dans le monde.

Combien y a-t-il de francs-maçons ?

Globalement, il y a environ 6 millions de francs-maçons.

La France compte environ 135.000 maçons répartis dans  diverses loges maçonniques et obédiences.

En Belgique, on estime le nombre de francs-maçons à environ 20.000.

Lithos – Confédération de Loges : créée en 2006, composée de 34 loges mixtes, féminines ou masculines, au libre choix de la Loge, compte, en 2019 plus de 1.000 membres.

© Lithos Confederation des Loges 2019